Non, je n’accrocherais pas ton site web dans mon salon…

De l’importance ou non de la beauté, et de l’oubli de l’ergonomie au profit des décors.

S’il y a une chose qui m’insupporte au quotidien, c’est d’entendre, à propos d’une maquette d’un site web, que « c’est beau » ou que « j’aime pas »… Franchement osef, c’est pas fait pour accrocher dans ton salon. Si, une fois pour toute, on pouvait se mettre d’accord pour arrêter de considérer que réaliser le rendu visuel d’un site c’est faire du graphisme, de l’infographie, du dessin, etc.

D’ailleurs c’est pour ça que le nom du métier c’est webdesigner ou designer d’intéractions et pas artiste-peintre ou graphiste.

Le terme « design » n’a rien à voir avec le simple aspect graphique. Le design d’un produit c’est comment c’est conçu, comment ça fonctionne, et comment ça séduit.

Je vais même citer Steve Jobs (c’est pour dire jusqu’où je suis prêt à aller pour vous convaincre) :

Design is a funny word. Some people think design means how it looks. But of course, if you dig deeper, it’s really how it works.

Tout est dit…

Le webdesigner c’est donc la même chose que l’iPhonedesigner, il doit creuser plus profond et définir comment ça fonctionne. Alors évidemment l’aspect esthétique est important mais c’est loin d’être le premier critère de jugement, principalement parce qu’il est par essence subjectif.

Ce qui ne l’est pas c’est l’adéquation du design avec les possibilités techniques du web, avec les utilisateurs finaux et leurs habitudes, leurs contextes d’utilisations… Ce qui ne l’est pas c’est la surcharge mentale induite par tout ces frous-frous, tout ces décors qu’on ajoute à une maquette de site web parce que « ça fait vide » ou « on dirait qu’il n’y a pas eu de graphisme de fait »…

On ne doit pas faire « joli » pour faire « joli ». Le webdesign doit servir les objectifs :

  • des utilisateurs finaux, leurs objectifs et leur expérience globale
  • de l’ergonomie
  • et des objectifs « business » de l’éditeur (image, commerce…)

Je rentrerai peut-être un jour dans les détails de ce que je considère être le métier de webdesigner, en attendant ça soulage ;)